Conseils de chasse

Les chiens d’arrêt continentaux


Avertissement

Cet article peut contenir des règles qui ne s’appliquent pas à votre pays. Veuillez vérifier quelles règles s’appliquent à votre pays.


Deerhunter présente une mini-série sur les différentes races de chiens de chasse. Nous ferons ici une brève présentation des races de chiens de chasse les plus communes au Danemark.

Elle se présentera sous forme de présentation générale faisant référence aux sites Web des différents clubs. Il sera ainsi possible d’aller trouver d’autres renseignements sur les différentes races de chiens, personnes à contacter, possibilités de dressage, chiots et événements.

Le premier article concerne les races de chiens anglais. Cet article concerne les races continentales de chiens d’arrêt.


Les chiens d’arrêt continentaux

Les races de chiens les plus ordinaires chez les chiens d’arrêt continentaux sont les races :


Le chien d'arrêt allemand à poil dur

Le chien d'arrêt allemand à poil dur

Braque allemand à poil court

Braque allemand à poil court

Le braque de Weimar

Le braque de Weimar


Petit épagneul de Münster

Petit épagneul de Münster

Le chien d'arrêt danois ancestral

Le chien d'arrêt danois ancestral

Vizsla

Vizsla


Drentsche Patrijse

Drentsche Patrijse

Chien d’arrêt à poils longs

Chien d’arrêt à poils longs

Le grand épagneul de Münster

Le grand épagneul de Münster


En principe, tous les chiens de gibiers à plumes agissent de la même façon. Les chiens effectuent leur recherche en exploitant au mieux les conditions de vent. Les races de chiens d’arrêt se caractérisent par leur capacité à tomber à l’arrêt.


Le braque de Weimar
Petit épagneul de Münster


Le phénomène d’arrêt du chien est produit par des impressions sensorielles particulières déclenchées par l’olfaction. Cette capacité particulière à se mettre à l’arrêt a été obtenue par l’élevage au fil des générations et peut se renforcer grâce au dressage. Sans rentrer dans les détails, le chien se met à l’arrêt après avoir localisé l’oiseau. Le comportement du chien fait que l’oiseau « s’écrase » sur le sol en espérant ainsi ne pas être découvert. Le chien doit conserver sa position jusqu'à ce que le chasseur se présente et tire. Lorsqu’on lui en donne l’ordre, le chien doit s’avancer et lever l’oiseau afin que le chasseur puisse tirer et, si possible, abattre l’oiseau pour que le chien puisse ensuite le rapporter.


Braque allemand à poil court avec renard
vizsla


Si l’on distingue aujourd’hui deux groupes de chiens d’arrêt, les races anglaises et continentales, c’est dû à la différence fondamentale d’origine de ces chiens. En plus du fait que les chiens se mettent à l’arrêt, les races continentales sont de manière générale plus robustes et d’une certaine façon plus polyvalentes que les chiens d’arrêt anglais. On considère aussi que les races continentales suivent bien les odeurs au sol et sont ainsi capables d’effectuer des tâches consécutives à l’abattage de gibier à poil. C’est pourquoi ce sont souvent les races continentales qui sont des races de limiers enregistrées au Danemark. Principalement les races de chien d'arrêt allemand à poil dur et les braques allemands à poil court.

Épreuves pour les chiens de chasse

Dans les associations de races continentales et dans les systèmes de tests de ces chiens, on évalue leur travail après le tir. Les associations travaillent avec des épreuves difficiles de rapportage et de recherche à l’odeur. L’épreuve la plus noble parmi les races continentales est l’épreuve de polyvalence. Durant celle-ci, le chien est testé dans de nombreuses disciplines différentes. Sur le lien, il est possible d’en savoir plus sur cette forme d’épreuve qui comprend notamment le travail dans les champs et les forêts, le rapportage sur terre et dans l’eau, le rapportage de renards et l’obéissance.
www.fuldbrugsproeve.dk

Les races continentales ne travaillent pas en effectuant une recherche aussi étendue que les races de chiens d’arrêt anglais et durant les épreuves, on évalue aussi bien leurs déplacements que leur galop et l’orientation de leur tête, mais en y accordant moins d’importance que pour les races anglaises.

Un chien continental doit explorer le terrain à fond, il doit aussi maintenir un bon contact avec son maître et il est important que le chien soit efficace, aussi bien avant qu’après le tir. Au sein des différentes races, il y a bien sûr une différence entre la façon dont la race doit travailler et ce qui doit être prioritaire.

L’étendue de la recherche doit être adaptée en fonction du terrain et un chien continental doit pouvoir travailler aussi bien dans les champs, qu’en forêt ou dans les marais. On peut dire que les grandes races continentales fortes sont avantagées lorsqu’il s’agit du travail après le tir. Elles sont en partie très robustes, endurantes, et peuvent travailler en terrain difficile. Ces chiens sont aussi d’excellents rapporteurs, notamment des renards tout comme ils ont une acuité adaptée pour attraper le gibier abattu.

Les races continentales sont appréciées parmi les chasseurs danois et en 2019, le chien d’arrêt allemand à poil dur était classé comme étant le 8e chien le plus apprécié au Danemark, le petit épagneul de Münster numéro 21 et le braque allemand à poil court numéro 22 dans le classement des chiens les plus appréciés au Danemark.


Chiens de race continentaux

Les races continentales les plus communes au Danemark vont être brièvement présentées ici. Nous recommandons de consulter les sites Web très informatifs des clubs. On y trouve pléthore d’informations sur les différentes races, sur les événements en cours, sur les grossesses ou ceux qui ont des chiots, ainsi qu’un grand nombre d’informations de contact, là où des coordonnées sont disponibles.

Le chien d'arrêt allemand à poil dur

Le chien d’arrêt allemand à poil dur est rapidement devenu très apprécié au Danemark. Notamment en raison de la grande polyvalence et des bonnes capacités de chasse de ces chiens. La race à poil dur n’est pas si ancienne. La race est originaire d’Allemagne où de grands efforts ont été entrepris au 19e siècle pour créer un chien d'arrêt robuste qui possède également de l’acuité envers le gibier à poil. Le chien d'arrêt allemand à poil dur a été élevé et créé à partir de plusieurs races de chiens d’arrêt allemands pour la chasse au gibier à plumes.


Le chien d'arrêt allemand à poil dur
Le chien d'arrêt allemand à poil dur


La race existe au Danemark depuis seulement 100 ans, mais a dès le départ été très appréciée. C’est surtout après la 2e guerre mondiale que la race s’est répandue. Dansk Ruhår Klub a été créé en 1928 et compte plus de 1000 membres.

Le chien d'arrêt allemand à poil dur est connu pour sa grande polyvalence et peut être qualifié de chien de chasse généraliste pouvant être utilisé pour de nombreux types de chasses. La caractéristique d’un chien à poil dur est son enthousiasme au travail, son courage et son instinct de chasseur. Le côté généraliste de cette race en fait un chien capable d’évoluer aussi bien dans l’eau que sur terre et pour la chasse aussi bien du gibier à plumes qu’à poil. Le chien d’arrêt allemand à poil dur est utilisé pour la chasse aux perdrix dans les champs, aux bécasses et aux faisans en forêt et c’est un compagnon fidèle lorsqu’il s’agit de rapporter. Tout en étant une aide précieuse après l'abattage du gibier à poil.

Le chien d’arrêt allemand à poil dur a un tempérament vif et il est connu pour être à la fois attentif et énergique. Cette race se caractérise par son pelage dur et sa charmante « barbe ». On la trouve en différentes variantes de couleur, telles que le brun ou le noir, avec ou sans grandes taches, brunes ou couleur crème claire. Le chien d’arrêt allemand mesure 61 à 68 cm pour les mâles et les chiennes font de 57 à 64 cm. Du fait de leur robustesse, ils pèsent entre 28 à 32 kg pour les mâles et entre 27 à 31 kg pour les femelles.

Sur le site du club danois des chiens d’arrêt allemand, Dansk Ruhår Klub www.ruhaar.dk beaucoup d’informations sur la race et le club peuvent être consultées.

Braque allemand à poil court

L’origine du braque allemand à poil court n’a pas été décrite avec précision, car la race a pour origine lointaine un croisement entre chiens d’arrêt espagnols et italiens. Ces chiens ont été adoptés par la noblesse allemande chez qui la race a véritablement pris son essor. Le braque allemand fut d’abord utilisé pour la chasse avec des filets, mais quand les oiseaux ont commencé à pouvoir être abattus en vol, la race a gagné du terrain.


Braque allemand à poil court
Braque allemand à poil court


Il était dès le début question de créer un chien d’arrêt polyvalent et la norme définitive caractérisant la race a été fixée à partir de 1897. La race est devenue très appréciée et a été nommée ”German Shorthaired Pointer” (« Braque allemand à poil court »). Il faut sans doute tenir compte du fait que le rapport de parenté avec le pointer est particulièrement ancien. C’est surtout le croisement avec le pointer qui a eu une importance décisive pour le tempérament et l’apparence du chien d’arrêt à poil court. Les caractéristiques plus agiles du pointer ont donné le braque allemand à poil court au physique athlétique, puissant et solidement bâti.

On ne sait pas avec certitude quand le braque allemand à poil court est arrivé au Danemark, mais des chiens importés d’Allemagne ont été décrits, notamment par Steen Steensen Blichers. Le club des braques allemands à poil court a été fondé en 1908, et c’est donc le plus ancien club de chien d’arrêt du Danemark.

Ce qui est essentiel pour un braque allemand à poil court est que ce chien soit un chien de chasse polyvalent. Un braque allemand à poil court est un excellent chien polyvalent qui travaille très bien aussi bien avant qu’après le tir. C’est un rapporteur doué et de nombreux chiens à poil court sont utilisés comme limiers. Dans les champs et en forêt, le chien à poil court effectue sa recherche devant son maître et avec son excellent sens de l’odorat, c’est un excellent chien de chasse au gibier à plumes. Qu’il s’agisse de la chasse à la perdrix ou la chasse dans les bois aux faisans et à la bécasse.

Il convient d’ajouter que le braque allemand à poil court est aussi un excellent chien pour la famille, car il est généralement très détendu, amical et amateur de vie sociale. Du point de vue des couleurs, la race comporte différentes variantes de couleurs. Celles-ci peuvent être trouvées sur le site web de l’association dédiée, mais les couleurs et les marques les plus courantes sont le brun, sans marques ni brun, avec seulement un peu de blanc ou des marques « mouchetées » sur la poitrine et les jambes. Il est également fréquent de voir le braque allemand à poil court pommelé brun foncé avec la tête brune et de petites taches brunes petites ou grandes. La taille de la race idéale pour les mâles est de 62 à 66 cm et pour les chiennes de 58 à 63 cm.

Sur le site du club www.korthaarklubben.dk vous trouverez plein d’informations sur la race et sur les activités des différentes associations actives.

Vizsla

La beau Vizsla jaune-brun diffère par ses origines des autres chiens d’arrêt continentaux. Tandis que plusieurs des autres chiens d’arrêt sont issus de l’ancienne race espagnole Bracco, la race hongroise vizsla est issue d’anciennes races de chiens asiatiques. Ce « chien de chasse jaune » était déjà connu au XIVe siècle, tout particulièrement en Hongrie. Le nom Viszla vient du Hongrois Magyar Viszla, qui signifie pointer hongrois.


Vizsla
Vizsla


La sélection qui a donné le type viszla, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a une histoire très spéciale. La sélection a véritablement pris son essor durant la 1re guerre mondiale et en 1917, les premiers arbres généalogiques sont apparus en Hongrie. Tandis qu’un effort de recherche à l’échelle nationale était lancé pour identifier les chiens qui ressemblaient le plus aux vizsla jaunes d’origine.

En 1920, l’Association hongroise des éleveurs de Vizsla a été créée ainsi que les premiers vrais registres généalogiques. C’est probablement au milieu des années 1950 que les premiers chiens de la race sont arrivés au Danemark. Ceux-ci étaient gardés en tant que chiens ordinaires pour la famille et on n’en faisant pas l’élevage. L’élevage sélectif au Danemark a commencé vers 1970, lorsque des chiennes vizsla ont été importées de Hongrie et des États-Unis. La race est depuis devenue très appréciée et elle existe aujourd'hui aussi bien dans une version à poil court qu’à poil dur.

Le vizsla est un chien de taille moyenne de carrure athlétique et à l’expression harmonieuse. Ceux à poil dur sont plus robustes que ceux à poil court. Le vizla travaille bien dans les champs, mais fait aussi preuve de polyvalence en forêt et notamment lorsqu’il s’agit de rapporter. Une des caractéristiques distinctives d’un vizsla est sa bonne capacité à rester en bonne complicité avec son maître durant la chasse. La capacité à rapporter est très fortement présente chez cette race (à la fois sur terre et dans l’eau) et le vizsla possède également une bonne capacité de traque. Plusieurs d’entre eux sont inclus dans le registre danois des limiers.

En taille, les mâles font de 58 à 64 cm, tandis que les femelles font de 54 à 60 cm. Les mâles font jusqu’à 30 kg et les femelles jusqu’à 25 kg. La couleur est rouge doré avec différentes nuances.

Sur le site Web du club danois de Vizsla, il y a beaucoup de belles photos, des reportages et des descriptions de vizslas aussi bien à poil court qu’à poil dur. Pour en savoir plus, allez sur www.danskvizslaklub.dk

Petit épagneul de Münster

Le petit épagneul de Münster est le plus petit des chiens d’arrêt continentaux, et il se distingue comme étant un chien vif et énergique qui fait preuve de grande polyvalence durant la chasse. L’épagneul de Münster est originaire d’Allemagne et il y a longtemps, la race fut probablement créée par des croisements entre des épagneuls et des chiens à cailles. On ne sait pas précisément de quand date l’apparition des petits épagneuls de Münster. Peut-être du XVIe siècle, où le petit épagneul de Münster était utilisé comme chien de chasse.


Petit épagneul de Münster
Petit épagneul de Münster


Les premiers petits épagneuls de Münster sont arrivés au Danemark au XIXe siècle, mais aucun club spécial n’a pas été créé avant 1967.

Les petits épagneuls de Münster sont des chiens de chasse efficaces qui traquent bien. Aussi bien dans les champs que dans les bois. Il fait preuve à la fois de polyvalence et de robustesse. C’est pourquoi, c’est un excellent rapporteur. Aussi bien sur terre que dans l’eau. Il est apprécié par les chasseurs danois en raison de ses qualités de chasseur, mais aussi parce c’est un chien de famille amical et dévoué. La race fait entre 52 et 56 cm pour les mâles et entre 50 et 54 cm pour les chiennes. Il possède un beau pelage et on le trouve dans des variables de couleur blanc / brun ou brun crème.

Bien qu'il s’agisse d’un club spécial relativement jeune, le Club danois de münsterländer propose un grand choix d’activités dans tout le pays. Vous trouverez beaucoup plus d’informations sur leur site web www.dmk-online.dk

Le grand épagneul de Münster

Le grand épagneul de Münster n’est pas une race de chien de chasse si répandue au Danemark. Et ce, malgré le fait que ce chien, d’origine allemande, soit dévoué et facile à entraîner. Il a des origines communes avec le petit épagneul de Münster, mais n’est pas directement lié à celui-ci. Il est par contre parent du chien d’arrêt allemand à poil long. Avant que les grands épagneuls de Münster ne deviennent une race particulière, le chien d’arrêt allemand à poils longs avait aussi bien des chiots blancs/noirs que des chiots bruns et blancs. Les bruns et les blancs ont été approuvés comme chiens d’arrêt à poils longs, tandis que les noirs/blancs ont servi de souche aux grands épagneuls de Münster.


Le grand épagneul de Münster
Le grand épagneul de Münster


L’Association des chiens d’arrêt à poils longs allemands a décidé en 1909 que seuls les chiots de couleur foie pouvaient être approuvés en tant que chiens d’arrêt à poils longs. C’est ainsi que des chiots noirs et blancs furent donnés à des chasseurs locaux n’accordant pas autant d’importance aux couleurs. En 1919, un club spécial a été créé pour ces chiens noirs et blancs. Au début, ils n’étaient pas connus sous la dénomination « grands épagneuls de Münster », mais comme pointers münsterländer noirs et blancs – d’où le nom du club « Le club pour l’élevage pur de pointers münsterländer noirs et blancs » (“Klubben for den rene avl af sorte og hvide Münsterländer pointere”).

Le travail sur la race s’intensifia et en 1922, l’élevage officiel commença avec la race, qui a plus tard donné son nom au « Grosser münsterländer » (grands épagneuls de Münster). Tout comme les autres chiens d’arrêt continentaux, le grand épagneul effectue une recherche d’ampleur moyenne. Aussi bien dans les champs que dans les bois. Il est robuste et efficace dans le travail après l’abattage et sa force est remarquable dans le travail de rapportage. Il est très volontaire et a envie de travailler.

Le grand épagneul de Münster est (comme son nom l’indique) légèrement plus grand et plus robuste que le petit épagneul de Münster. Les mâles font 58 à 65 cm et pèsent 23 à 32 kg, tandis que les femelles font 58 à 63 cm.

Le pelage est lisse, dense et de longueur moyenne. Il est légèrement ondulé et le plus souvent blanc avec des marques noires. La tête doit être noire. En même temps, le grand épagneul est un excellent chien familial qui sympathise avec les enfants. La race fait partie du Münsterländer Klub danois,tout comme le petit épagneul de Münster. Beaucoup d’informations sont disponibles sur le site Web : www.dmk-online.dk

Le chien d'arrêt danois ancestral

Le chien d'arrêt danois ancestral (également nommé pointer danois ou ancien chien d’arrêt danois) est, comme son nom l’indique, un chien originaire du Danemark. Au début des années 1700, les « chiens gitans » (principalement des chiens descendants de pointers espagnols et de races de dusters) ont été croisés au fil des générations avec des chiens de ferme locaux. Cela a ainsi donné une race de chiens de gibiers à plumes brun et blanc, d’abord nommée Bakhunde, d’après Morten Bak à l’initiative des premiers croisements, avant de prendre le nom de Chien d'arrêt danois ancestral.


Le chien d'arrêt danois ancestral
Le chien d'arrêt danois ancestral


À l’époque, on souhaitait élever un chien de gibier à plumes moins pour la qualité de traque que pour celle du flair. Le chien doit en même temps être facile à élever et un bon chien de la famille. Ce sont ces caractéristiques qui étaient visées pour l’amélioration de la race. Aujourd’hui le chien d'arrêt danois ancestral est une race très appréciée qui comporte environ 1100 chiens enregistrés au Danemark. Il y a un club spécial, le Club pour le chien d'arrêt danois ancestral. Le club et ses membres sont actifs et prennent bien soin les uns des autres. Divers événements de dressage, des épreuves dans les champs, des formations de rapportage avec notamment des journées familiales et de belles manifestations sont organisés !

En tant que compagnon de chasse, avec un chien d'arrêt danois ancestral, vous obtenez un chien polyvalent qui peut être utilisé pour la chasse dans les champs, en forêt et dans les broussailles. Il travaille en maintenant naturellement un bon contact et c’est un excellent chasseur aussi bien dans les petits que dans les grands terrains. Il n’est généralement pas aussi grand que les autres races de chiens d’arrêt et il effectue le travail après le tir de très bonne façon.

C’est généralement un merveilleux chien familial au tempérament maîtrisé et équilibré. Un chien d'arrêt danois ancestral est calme et patient et sa nature sympathique en fait un excellent chien pour la famille.

Un chien d'arrêt danois ancestral est une race de taille moyenne. Mâles : 54-60 cm Chiennes : 50-56 cm. Ils ont le poil court et sont blancs avec des marques brunes. Le club des chiens d’arrêt ancestraux danois possède un beau site web : www.gdh.dk

Le braque de Weimar

Le braque de Weimar a des origines allemandes, bien qu’il puisse être difficile de clarifier précisément l’origine du chien. Les braques de Weimar ont été utilisés à la cour de Weimar au début du XIXe siècle et les premiers chiens ont été inscrits dans des registres d’arbres généalogiques en Allemagne à partir d’environ 1890. Au Danemark, les premiers chiens de cette race ont été introduits dans les années 1950, et en 1961 un club spécial, le Weimaraner Klub danois, a été fondé. La vie de ce club est très active et en visitant le site web du club, on peut en savoir plus sur l’histoire, les activités et les spécificités de cette race.


Le braque de Weimar
Le braque de Weimar


Au Danemark, contrairement aux souhaits des Allemands, on souhaitait pouvoir disposer d’un chien qui soit ÉGALEMENT efficace avant le tir. Les Allemands souhaitaient avant tout chose un braque de Weimar capable de travailler après le tir et avec une zone de recherche limitée. Au Danemark, c’est maintenant une race de taille moyenne et efficace lors des recherches qui se montrent également bonnes lors du travail après le tir.

Le braque de Weimar travaille dans les champs et dans les bois en effectuant une recherche systématique. Il est efficace et robuste et les chiens sont énergiques. Le braque de Weimar est un formidable compagnon de vie très attaché à sa famille et qui aime la proximité et l’interaction avec les gens.

Le braque de Weimar est un type de taille moyenne. Les mâles ont une taille idéale de 59 à 70 cm et pèsent entre 30 et 40 kg, tandis que les femelles font entre 57 et 65 cm et pèsent entre 25 et 35 kg. Le braque de Weimer se trouve aussi bien dans une version à poil court que dans une version à poil long et avec différentes variations de couleur de gris.

Sur le site Web du Dansk Weimarener Klub, il y a de nombreuses photos de braque de Weimar à poil court et à poil long. Voici également de bonnes descriptions de la race comme chien de chasse et chien familial. Pour en savoir plus, allez sur www.weimaraner.dk

Chien d’arrêt à poils longs

Le chien d’arrêt à poils longs vient d’Allemagne, où il est considéré comme l’une des plus anciennes races de chiens de chasse. Si vous regardez des représentations de scènes de chasse et des tapisseries du Moyen Âge, on y voit des représentations de chiens qui ressemblent à la race aujourd'hui dénommée chien d’arrêt allemand à poils longs.


Chien d’arrêt à poils longs
Chien d’arrêt à poils longs


Les chiens d’arrêt à poils longs sont connus en Allemagne pour être des chiens polyvalents, d’où leur surnom de « Mädchen für Alles » (chien à tout faire). Ils sont également connus sous le nom de « Der Alte Försterhund » (chien forestier ancien). Cela provient notamment du fait qu’il possède de grandes capacités de limier, des aboiements forts lors de la traque et un rapportage sûr de toutes les formes de gibiers.

Les normes de la race ont été fixées en 1879 et cette description correspond grosso modo aux traits de race tels que nous les connaissons aujourd'hui. Depuis, l’apparence de la race n’a guère changé.

La race connue aujourd’hui sous le nom de chien d’arrêt à poils longs remonte donc à l’époque où le travail d’élevage intensif a été effectué avec les chiens d’arrêt à gibier à plumes. Le chien d’arrêt allemand à poils longs descend aussi bien des chiens rapporteurs de gibiers à plumes, des chiens d’eau que des chiens leveurs de gibier. Tels que l’épagneul français qui est un épagneul originaire de France, et le chien d’oysel allemand (wachtelhund), un chien très fidèle et travailleur, originaire d’Allemagne du Sud. De même, le setter irlandais et le setter gordon descendent du chien d’arrêt allemand à poils longs qui possède aussi un rapport de parenté avec le braque allemand à poil court.

Le premier chien d’arrêt allemand à poil long a été importé au Danemark dans les années 1960, et à la fin des années soixante-dix, la race était si largement connue qu’une association spéciale fut créée. Celle des chiens d’arrêt allemands à poil long en 1979. Le chien d’arrêt allemand à poil long est un excellent chien de chasse et tout comme les autres chiens pour gibier à plumes continentaux, c’est un bon chien polyvalent. Les chiens d’arrêt allemands à poil long est bon chien de chasse aux oiseaux et un bon rapporteur qui peut être utilisé pour le travail de traque.

En termes de taille, le chien d’arrêt allemand à poils longs mesure entre 60 et 70 cm pour les mâles avec une taille idéale comprise entre 63 à 66 cm. Les chiennes sont naturellement plus petites et font, selon la norme, entre 58 et 66 cm, avec une taille idéale comprise entre 60 à 63 cm. Le poids est compris entre 25 et 33 kg. Les variations de couleur sont légèrement différentes et elles sont décrites en détail sur le site du club. La plupart sont de couleur brun uniforme, mais on en trouve aussi en brun avec des marques blanches ou couleur crème (en particulier sur la poitrine et les pattes) ou bien crème sombre avec des taches brun foncé plus ou moins grandes. On peut considérer que la devise du chien d’arrêt allemand à poil long est la suivante : Élevé pour la chasse, par les chasseurs pour les chasseurs !

En savoir plus sur la race sur le site du club, www.langhaarsklubben.dk

Drentsche Patrijshond

Le chien de perdrix de Drente (Drentsche Patrijshond) est l’une des plus jeunes races du Danemark et le « chien à perdrix hollandais » a été identifié pour la première fois au Danemark en 1991. La race a été créée dans le sud de l’Europe, mais c’est aux Pays-Bas que le développement de cette race a véritablement pris son essor. Dans la partie orientale des Pays-Bas, en particulier dans la région appelée Drenthe, l’accent a été mis sur la reproduction de cette race. Au début, on les a nommés des « Partridge dogs » (chiens de perdrix), mais ils ont plus tard été nommés « Drentsche Patrijsehond ». La race a été reconnue en Hollande en 1943 et en 1948, un club spécial a été fondé pour cette race.


Drentsche Patrijshond
Drentsche Patrijshond


Au Danemark, la race est surnommée « Drenten ». Ce chien aime particulièrement travailler sans pour autant aller trop loin dans sa quête. Il est bon aussi bien avant qu’après le tir. C’est aussi un excellent chien familial qui s’adapte facilement à différentes situations. C’est le chien idéal pour la chasse en terrain changeant, où la bonne capacité de relation du drente s’avère très appréciable.

La taille des mâles est comprise entre 58 à 63 cm, tandis que les femelles font de 55 à 60 cm. La couleur du drente est blanche avec des taches brunes avec ou sans petites taches. Les oreilles sont brunes tout comme les poils autour des yeux. Le club possède un magnifique site Web : www.drenteklub.dk

En plus des races continentales de chien d’arrêt présentées dans cet article, il existe d’autres races qui ne sont pas aussi répandues au Danemark. Pour plus d’informations sur celles-ci, veuillez consulter les sites Web suivants :
Spinone & Bracco Italiano – www.kjs.dk

Articles Liés

Nouveautés

Demande d'acceptation des cookies

Nous collectons des statistiques et des données sur le comportement des utilisateurs au moyen de cookies.

Souhaitez-vous nous autoriser à le faire ?