Conseils de chasse

Socialisation du chiot


Avertissement

Cet article peut contenir des règles qui ne s’appliquent pas à votre pays. Veuillez vérifier quelles règles s’appliquent à votre pays.


Le chiot est revenu à la maison : la joie est grande et de nombreuses expériences vous attendent. Les prochaines années, le chiot fera partie de la vie quotidienne, et pour que ce soit aussi réussi que possible, l'impression laissée pendant les six premiers mois revêt une grande importance.


Avant que le chiot soit socialisé

Le petit chiot doit être autorisé à "prendre ses aises" dans la maison et à apprendre à connaître ses recoins et ses environs. Il doit faire autant d'expériences positives que possible, et en même temps s'habituer à l’aspirateur, au lave-vaisselle, etc., par exemple.

En tant que propriétaire, il est cependant important que vous le respectiez en termes de calme et de repos. Lorsque le chiot est fatigué, laissez-le dormir jusqu'à ce qu'il soit frais et dispos.

Les enfants sont géniaux pour les chiots, alors si possible, laissez-les passer finalement beaucoup de temps avec eux. Laissez-les jouer, dorlotez-les, marchez ensemble et volontiers avec beaucoup de contact.


Socialisation du chiot
Socialisation du chiot


Évitez de stresser le chiot

Cela peut être une bonne idée de se concentrer sur ce avec quoi le chien sera à l'aise à l’âge adulte. Ces choses que le chiot doit apprendre progressivement : pas dès le premier jour qu’il arrive à la maison, mais comme pour tout autre entraînement, il s’agit de suivre l’entraînement pas à pas.

La socialisation n'est pas une science. Il s’agit essentiellement du fit que le chiot rencontre avec son propriétaire un grand nombre d’animaux, de personnes, de sons et d’odeurs qu’il retrouvera tout au long de sa vie. J'ai une approche très pratique à ce thème et mes chiots s’engagent progressivement dans de "nouvelles aventures".

Il s’agit de trouver un équilibre dans l’entraînement afin de ne pas "socialiser" le chiot à l’excès. Il n'est pas toujours nécessaire de faire quelque chose de nouveau, car cela risquerait de stresser le chiot. Le chiot doit avant tout se concentrer sur le propriétaire lors de la formation. Il est donc très important que le contact entre le chien et le maître soit prioritaire. Par conséquent, la socialisation doit se dérouler tranquillement.


Socialisation du chiot
Socialisation du chiot


Les cinq premiers conseils de formation

  • Entraînez-le à rester en laisse et proposez-lui des promenades en laisse.
  • Apprenez-lui à s'asseoir avant d'entrer et de sortir de la porte, et avant de manger
  • Habituez-le à dormir "au même endroit"
  • Il faut lui apprendre dès le départ à sa laisser guider par la voix : "oui" ou "non" Félicitez-le s’il adopte le comportement souhaité.
  • Faites de nombreuses promenades avec le chien sur différents terrains - champs, forêt, etc.


La confiance n'est pas innée

J'ai déjà écrit dans le passé sur l'importance d'obtenir un chiot d'un éleveur qui consacre du temps aux chiots et leur fait vivre de bonnes expériences. Cela vaut de l'or, car le chiot n'est pas né avec une confiance en l'homme.

Par conséquent, il doit suivre un processus d’apprentissage essentiel. En tant que propriétaire de chien, vous avez une tâche importante qui consiste à poursuivre la formation que l’éleveur a commencée. Cela doit être fait par le biais d'expériences positives, où le chiot apprend à avoir confiance, surtout aux gens, mais suit également une "formation à l'environnement".


Bon conseil

Dans le prochain blog, je commencerai l'apprentissage de la chasse proprement dit. Avant cela, juste quelques astuces pour le chasseur utilisant un petit chiot.


  1. Ne forcez pas l’entraînement
    De nombreux lecteurs se sont procuré un chien de chasse dans le but qu’il soit habile et sociable. C’est le cas pour la grande majorité d’entre eux, mais gardez à l'esprit qu'il y a beaucoup de choses que le chiot doit apprendre avant d’être bien élevé.

    Par conséquent, le dressage ne doit pas être forcé : n’hésitez pas à "laisser de côté" certains éléments pour vous concentrer sur ce qui est le plus facile. Le chien doit être motivé à suivre beaucoup de répétitions avant qu’il ne soit vraiment dressé.

  2. Jouer et apprendre vont de pair
    Vous avez parfois intérêt à permettre au chiot de "jouer" simplement avec des ailes de faisans, de perdrix ou même de bécasses, par exemple. C'est une bonne chose que le chien ait l'occasion de renifler des ailes et commence peut-être même à rapporter du gibier facile.

  3. Socialisation avec d'autres chiens
    N’hésitez pas à adhérer à un groupe de formation de chiots. Cela vous donnera de l'inspiration, et c’est bénéfique que le chiot rencontre d’autres chiens. Vous constaterez peut-être aussi que le chiot n’est pas aussi obéissant qu’à la maison, où en règle générale il «peut faire ce qu’on lui demande de faire».

    Si vous rencontrez ce problème, il ne faut surtout pas perdre vos envies et votre foi, mais à rentrer à la maison dans la "salle de formation" et à poursuivre le bon travail accompli avec le chiot.


Avoir un chien apporte vraiment beaucoup de joies. Bien que la première année du chiot puisse sembler exigeante, l'effort portera ses fruits et finira par vous donner un chien sociable et heureux qui rendra la vie quotidienne et les expériences encore meilleures.

Un chien qui se comporte bien est à tous égards un plaisir, que ce soit à la maison ou à la chasse. Il faut se rappeler que pendant les jours où le chien n’est pas utilisé pour la chasse, il doit travailler à la maison et avec la famille.

Bonne chance !

Articles Liés

Nouveautés

Demande d'acceptation des cookies

Nous collectons des statistiques et des données sur le comportement des utilisateurs au moyen de cookies.

Souhaitez-vous nous autoriser à le faire ?