Types de chasse

La chasse au renard


Avertissement

Cet article peut contenir des règles qui ne s’appliquent pas à votre pays. Veuillez vérifier quelles règles s’appliquent à votre pays.


Le déterrage du renard se pratique souvent depuis ce que l’on appelle un terrier artificiel. Les terriers artificiels sont des terriers de renards constitués de tuyaux en béton qui sont enterrés.

La plupart des conducteurs de chiens de terrier ne veulent pas de leurs chiens dans des terriers naturels, car ils risquent de s'effondrer sur le chien. Le renard reste généralement dans son terrier de préférence pendant les mois froids d'hiver, ou pendant les mois d'été quand il y a des renardeaux, époque pendant laquelle cette forme de chasse n'est pas permise.

Il y a beaucoup de bonnes races de chiens pour le déterrage du renard ; le terrier classique et plusieurs terriers différents. Le chien est envoyé dans le terrier pour débusquer le renard, et le conducteur de chien expérimenté peut savoir grâce à son chien si le renard est dans son terrier.


Renard

Les défis de la chasse au renard

Cela peut prendre beaucoup de temps avant que le renard fasse son apparition dans l'ouverture du terrier, et comme cette forme de chasse a lieu pendant les mois d'hiver, le temps d'attente peut être un plaisir particulièrement froid. Il est donc nécessaire de porter des vêtements isolants.

Il est important de ne pas tirer sur le renard quand il se trouve juste à l'extérieur de l'ouverture, car avec le tir, il risque de faire marche arrière dans le terrier.

Il faut aussi prendre soin du chien qui est juste à sa poursuite !

Télécharger la liste de contrôle pour le chasse au renard



Deerhunter recommande

Muflon


Veste Muflon - Longue

  • Température jusqu´à -30°C
  • Capuche amovible
  • Fermeture à glissière YKK bidirectionnelle au centre sur le devant
  • Détails en "suède" pour les renforts

Salopette a' bret Muflon

  • Température jusqu´à -30°C
  • Salopette à bretelles
  • Taille ajustable avec dos élastique et tricot côtelé sur le côté.
  • Fermeture éclair bidirectionnelle de la fourche

Gants d'hiver Muflon

  • Renforts côté paume pour une meilleure prise
  • Renfort extensible au bout des doigts
  • Ajustable sur le poignet avec élastique
  • Poignet extensible pour maintien parfait

Chapeau D'hiver Muflon

  • Galon de renfort sur le bord
  • Rabat supplémentaire pour maintenir la nuque et les oreilles au chaud
  • Imitation fourrure chaude à l'intérieur du col
  • Doublure chaude et douce à l'intérieur du chapeau


Récit de chasse d’un chasseur

Ruses de renard !

Chaque chasseur sait que le renard peut être dur avec d'autres animaux, les oiseaux et leur progéniture. Chaque jour, il marche le long des clôtures et des haies dans les champs ou autour des trous d'eau et des zones de roseaux pour apaiser sa faim. Levreaux, perdreaux, œufs et de nombreux autres plats sont au menu. Mais tout le monde doit avoir quelque chose à manger, même si le renard est craint et méprisé de toutes parts. Le renard, le loup, le chat, la corneille, la pie et les oiseaux de proie sont redoutés par les autres habitants de la nature, qui doivent être vigilants nuit et jour pour survivre.

Cela peut, cependant, être captivant pour le chasseur de chasser le renard essayant de passer inaperçu à travers une ligne de rabatteurs. Très silencieux, il se déplace dans la végétation, où il écoute, voit et enregistre les mouvements du chasseur. Oui, vous devez généralement passer plusieurs fois au même endroit pour débusquer Goupil. Si vous aimez la chasse au renard, vous apprécierez aussi de vous voir attribuer un poste à l’arrière.

Le renard rôde derrière le chasseur, qui est assis et attend vers un sentier au coin de la forêt. Le chasseur à la carabine doit être prudent ! Avec ses sens aiguisés, le renard est bien armé pour le duel ! Tôt le matin, vous devez être en place là où le renard passe tous les jours.

Mais personnellement, je préfère la chasse au terrier. Rien n'est mieux qu'un paysage enneigé, entouré d'arbres dénudés avec des cristaux de glace sur chaque branche. Les traces sont clairement visibles dans la neige, et l’on peut les suivre jusqu’à un terrier que vous n’auriez pas découvert. On se place près du terrier avec des chasseurs à toutes les issues. Le chien, agité par la tension et l'excitation, sait, tout comme nous, ce qui va se passer !

Seuls les bruits de pas dans la neige s’entendent avant que le chien ne soit libéré. On attend. On entend des bruits de pas dans le terrier et soudainement un éclair roux jaillit, éveillé et vigilant, un renard dans sa plus belle fourrure d’hiver. Le pelage dense est hérissé de givre, et dans peu de temps il va continuer sur le sentier, là où le chasseur est posté. Parfois, il s'arrête juste à l'extérieur du trou du terrier avant de continuer, parfois il déguerpit avec le chien à ses trousses.

Ce la fait partie du jeu, lorsqu’on est chasseur de renard, de pouvoir le tirer en l’effleurant, comme on dit lorsqu’on lui retire la fourrure. Tous les animaux et oiseaux chassés doivent être utilisés comme nourriture ou fourrure, et il n'y a rien de plus beau qu'un salon décoré d'un trophée comme la fourrure d'hiver d’un renard.

Vous pouvez être fin ou rusé comme un renard, mais peut-on imaginer être appelé fourrure de renard ! Pauvre Goupil le renard, il a beaucoup légué son nom, et rarement pour le meilleur.

Lorsque l’on commence à chasser le renard, on apprend tout d’abord ce que sont les ruses de renard. Parce que ce n'est pas toujours facile. De nombreuses fois il réussit à s'échapper, malgré la préparation minutieuse du chasseur. Sa réussite malgré tout force le respect.

Articles Liés

Nouveautés

Demande d'acceptation des cookies

Nous collectons des statistiques et des données sur le comportement des utilisateurs au moyen de cookies.

Souhaitez-vous nous autoriser à le faire ?