Types de chasse

La chasse en territoire de pêche


Avertissement

Cet article peut contenir des règles qui ne s’appliquent pas à votre pays. Veuillez vérifier quelles règles s’appliquent à votre pays.


La chasse en territoire de pêche est menée tout au long de la saison de chasse et ce sont les canards, les eiders et les oies qui sont chassés. Il existe plusieurs façons de pratiquer cette forme de chasse.

Avec la chasse côtière, depuis des barges de tir ou de petites embarcations sans moteur, il s’agit d’une chasse avec des appeaux, mais pour les canards, la chasse à l’approche est aussi efficace.

La chasse en mer à partir d’un bateau à moteur est également largement pratiquée. Il s’agit d’une forme de chasse de proximité, où l’on repère les oiseaux à distance avec des jumelles.

On navigue en cercle autour des oiseaux jusqu'à ce qu'ils soient à portée de tir. Il faut beaucoup d'expérience pour manœuvrer le bateau près des oiseaux sans qu’ils s’envolent.


Deerhunter Muflon La chasse en territoire de pêche

Défis sur le territoire de pêche

Outre l’eau salée qui peut être insidieuse pour l’équipement du chasseur, le froid, le vent et l'eau représentent le plus grand défi.

Il est question généralement d’un froid pénétrant qui impose de grandes qualités aux vêtements.

On est assis sur la barge ou dans le bateau, sans bouger et sans avoir plus d'abri contre le vent que le bateau lui-même.

On est en eau libre pendant les mois les plus froids de l'année.


Deerhunter recommande

Muflon



Veste Muflon - Longue

  • Température jusqu´à -30°C
  • Capuche amovible
  • Fermeture à glissière YKK bidirectionnelle au centre sur le devant
  • Détails en "suède" pour les renforts

Salopette a' bret Muflon

  • Température jusqu´à -30°C
  • Salopette à bretelles
  • Taille ajustable avec dos élastique et tricot côtelé sur le côté.
  • Fermeture éclair bidirectionnelle de la fourche

Gants d'hiver Muflon

  • Renforts côté paume pour une meilleure prise
  • Renfort extensible au bout des doigts
  • Ajustable sur le poignet avec élastique
  • Poignet extensible pour maintien parfait

Chapeau D'hiver Muflon

  • Galon de renfort sur le bord
  • Rabat supplémentaire pour maintenir la nuque et les oreilles au chaud
  • Imitation fourrure chaude à l'intérieur du col
  • Doublure chaude et douce à l'intérieur du chapeau


Récit de chasse d’un chasseur

Souffle et odeur de sel

Les côtes danoises constituent une partie importante du paysage culturel danois. Des côtes utilisées à de nombreuses fins récréatives, comme par exemple des promenades estivales en famille, des promenades avec le chien et la collecte de coquillages, de conques ou d'huîtres.

Les plages danoises sont aussi le paradis des pêcheurs.

De nombreux littoraux abritent grand nombre de truites de mer et d'autres espèces intéressantes pour la pêche et pour les mets de poisson.

Vous pouvez passer des heures à marcher au bord de l'eau ; jour après jour, le paysage se modifie au fil des saisons et chaque jour selon la météo.

On est toujours surpris par la diversité de la vie offerte par la mer et la plage elle-même. Toutes les différentes espèces d'algues comestibles, les crabes, les moules, les poissons et les oiseaux.

Si vous franchissez le pas et si vous chassez sur la plage ou sur la mer, des possibilités nouvelles et passionnantes vous seront offertes ; l'horizon s’élargira à volonté.


La chasse en territoire de pêche


On peut déplacer son attention en passant de la proximité à l'eau et les airs et les opportunités s’offrent avec tous les canards et les espèces d'oies existant dans ce magnifique environnement.

Un jour, il fait grand beau avec du soleil et s’ouvrent de larges horizons. Un autre jour, l’horizon est fermé par la brume, le brouillard ou la bruine. D’autres jours sont rudes, et il semble que la nature essaie d’être repoussante et vous invite à rester chez vous au chaud avec nourriture et café.

Certains jours la nature regorge de bienfaits pour l'homme : canards chipeaux, canards souchets, fuligules morillons, canards colverts, oies au bec court, oies rieuses, oie à pieds roses, oie cendrée et bien d'autres, qui sont offertes au chasseur.

Il y a des jours où la mer semble vide, les oiseaux ont migré vers la terre ferme, les prés humides et les plans d’eau, ou encore une bande de terre à proximité. Dans ce type de nature, ce n'est pas seulement le séjour en soi auquel vous devenez accro, mais c’est d’assister au changement de la nature tout au long des jours.

Elle se transforme et s’adapte, et il en est de même du chasseur qui, sans le vouloir, est saisi par la mélancolie ou l’excitation, selon les lois strictes et les caprices de la nature. Le pêcheur aussi, ou la personne qui se ballade quotidiennement dans cette nature empreinte d'odeur de sel, connaissent cet état d’esprit.

Les gens ont toujours été attirés par le désir profond de cet ailleurs : qu’y a-t-il de l'autre côté ? C’est dans cet état d’esprit que sont partis Christophe Collomb et tous les autres navigateurs, une curiosité de la découverte. Il peut être apaisant de rester immobile sur une barge de tir et sentir le tranquille clapotis des vagues sur les côtés tandis que, le regard fixé sur l’horizon, on attend ce bruit des ailes des canards...

D'autres jours vous êtes trempés, trempés jusqu’aux os, comme on dit ! De nombreuses histoires ont commencé ici, à la fois dans la réalité et dans les livres. Le chasseur sur barge a le temps de rêver, juste avant d’être très surpris par un joli petit groupe d'oiseaux se posant vers les leurres.

Articles Liés

Nouveautés

Demande d'acceptation des cookies

Nous collectons des statistiques et des données sur le comportement des utilisateurs au moyen de cookies.

Souhaitez-vous nous autoriser à le faire ?